SOINS TRANSFRONTALIERS : POINT SUR LA SITUATION

Le 28/03/2018

Dans ASMUP INFOS

Comme vous l'avez constaté, les services administratifs et comptables des hôpitaux Belges de la ZOAST ou nous avons pris l'habitude d'aller nous faire soigner pour cas de force majeur dû à la carence de la France en matière de soins de proximités, ont décidé de changer complétement leur système de facturation en vous adressant directement la facture des restes à charges qui était envoyé habituellement aux différentes mutuelles prétextant des impayés de la part de celles ci ; informé au dernier moment mi décembre 2017 de la mise en place au  1 janvier 2018 de ce nouveau système les responsables de votre association de défense ont réagit immédiatement en faisant part de leur désaccord et en demandant une entrevue le plus rapidement possible avec la direction de l'UCL qui regroupe DINANT, MONT GODINNE, et NAMUR .

Trois réunions ont été organisé à DINANT ainsi qu'une réunion  publique d 'informations  à GIVET ou beaucoup d'entres vous étaient présents et ont pu se rendre compte des difficultées à  remettre en place l'ancien système .

Nous avons promis de vous tenir informer des discussions en cours ; vous trouverez donc en annexe les diffèrentes échanges de courrier à titre d'information ; sachez que nous mettons toute notre énergie a essayer de trouver une solution pèrenne à ce dossier et nous continuerons à vous tenir au courant de son avancée

Nous sommes toujours à votre disposition aux permanences que nous donnons à notre local à la Maison de la Rencontre à GIVET tous les jeudis la prochaine ayant lieu ce jeudi 29; nous vous conseillons à nouveau de venir nous voir avec vos factures pour vérification  

voici la lettre que nous avons envoyé aux responsables de l'Hôpital avant la réunion du 19 mars 2018Courrrier mars 2018 transf hop dinant340courrrier-mars-2018-transf-hop-dinant340.jpg (1.62 Mo)Courrrier mars 2018 transf hop dinant341courrrier-mars-2018-transf-hop-dinant341.jpg (1.86 Mo)Courrrier mars 2018 transf hop dinant342courrrier-mars-2018-transf-hop-dinant342.jpg (1.83 Mo)Courrrier mars 2018 transf hop dinant343courrrier-mars-2018-transf-hop-dinant343.jpg (1.48 Mo)

 

voici le courrier que nous venons de renvoyer faisant part de notre ressenti aprés la réunion du 19 mars

Docteur, Madame, Monsieur,

 

 

Nous vous remercions d'avoir accepté cette entrevue le 19 mars 2018.

 

Il ressort que notre courrier support à la discussion n'a pas pu faire avancer les problématiques avancées.

 

Tout d'abord, vous nous avez présenté votre nouvelle politique en matière de paiement du reste à charge.

 

Alors que nous nous attendions à une révision de votre position, nous avons été tellement médusés que nous n'avons pu exprimer l'avis de nos membres qui est tout à fait contraire à votre manière de procéder pour facturer les frais aux patients français.

 

Nous n'avons même pas manifesté notre profonde désapprobation à l'égard de la poursuite de l'envoi des factures individuelles aux patients, alors que nous vous répétons avec force de cesser cette pratique, et d'étudier une solution de remise en place du tiers payant.

 

A notre question portant sur la connaissance des bons et mauvais organismes payeurs (mutuelles) que vous êtes seuls à connaître, nous n'avons obtenu aucune réponse.

 

Vous disposez de moyens de secrétariat plus élaborés et d'un personnel plus important que celui de l'Asmup, nous souhaiterions disposer au plus vite de la liste des mutuelles complémentaires pour lesquelles il n'y a pas soucis de prise en charge.

 

Sur le 1/3 payant des restes à charge, nous constatons que rien n'a progressé et que vous n'avez communiqué aucune réponse à nos questions.

 

 

Le 1/3 payant constitue notre demande essentielle. Nous vous demandons instamment de le remettre en activité pour respecter les patients français qui cotisent auprès d'un organisme complémentaire et témoigner de votre volonté de les accueillir au mieux dans vos établissements.

 

Pourriez-vous nous transmettre les délais de remise en place du tiers payant ?

 

Nous souhaitons que des réunions ZOAST Ardennes auxquelles l'Asmup participe puissent à nouveau être organisées.

 

Sur ce point aucune réponse ne nous a été communiquée.

 

Nous avons demandé l'inventaire des pathologies et là non plus pas de réponse.

 

 

Nous avons noté la tenue de diverses concertations. Il est urgent de les voir aboutir. Le point clé étant la remise en place du tiers payant dans les meilleurs délais.

 

 

cordialement

 

mme gérard

 

 

 
×